L’éducation dans les situations d’urgence (ESU) peut être un outil puissant pour faire progresser l’égalité des sexes.1  Le genre2  façonne les expériences des enfants et des jeunes pendant les crises et il affecte tout particulièrement leur scolarisation. L’intégration d’une approche soucieuse de l’égalité des sexes à l’ESU peut répondre aux besoins distincts des filles, des garçons, des femmes et des hommes, et contribuer à combler les écarts existants en termes de fréquentation scolaire, de participation et de réussite pour tous les groupes. 

À travers le monde, les filles de tous âges ont moins de chances d’avoir accès à un enseignement de qualité en raison d’obstacles culturels, sociaux, financiers et physiques bien ancrés. Les situations d’urgence exacerbent ces obstacles. Les filles subissent généralement davantage de violences sexistes dans et aux abords des écoles ; le nombre de grossesses chez les adolescentes augmente par rapport aux périodes hors crise. Les mariages précoces, les grossesses et le travail domestique accru peuvent également connaître une forte augmentation. Parmi les autres obstacles, citons le manque d’installations et de systèmes de gestion de l’hygiène menstruelle adéquats, le manque d’enseignantes, les attaques contre les écoles, les familles en difficulté financière privilégiant l’éducation des garçons, etc.

Les garçons de tous âges vivant dans des situations d’urgence peuvent également être confrontés à des défis en matière d’éducation. Certains peuvent se recouper avec ceux auxquels les filles sont confrontées, mais d’autres diffèrent dans de nombreux cas. Par exemple, bien que l’association à des groupes armés ou des gangs et la participation à des activités illicites soient des risques auxquels sont confrontés les enfants de tous sexes, dans de nombreux contextes, les garçons sont particulièrement concernés. Dans le même ordre d’idées, les garçons peuvent être contraints de travailler très jeunes pour subvenir aux besoins de leur famille. Dans tous les cas, ces risques peuvent entraîner une perte d’apprentissage, voire un abandon scolaire.

En période de crise, l’éducation est plus importante que jamais. Pour les filles et les jeunes femmes, l’éducation et la protection forment un cercle vertueux, en particulier dans les situations d’urgence, lorsque les risques s’exacerbent. Instruire les filles et les femmes dans les situations d’urgence peut avoir pour effet de les protéger et de les transformer, ainsi que les communautés. L’éducation peut réduire la probabilité d’un conflit et transcender les générations. Elle peut faire reculer les violences sexistes, et contribue à la résilience et à la paix.

Rawan Abukhadrah, Protection Advisor, World Vision Syria Response

Ce que nous savons :

Actions urgentes

color-humps

Les faits

Les inégalités de genre qui touchent les filles et les jeunes femmes se conjuguent avec la fragilité et les conflits


Autres lectures

Les membres du Hub mondial de Genève pour l’éducation dans les situations d’urgence ont fait appel à leurs connaissances et à leur expertise pour rédiger ce document. Contactez-nous

SOURCES
  1. L’égalité des sexes désigne l’égalité des droits, des responsabilités et des chances des femmes et des hommes, des filles et des garçons (UN Women).
  2. Selon l’OMS, le genre désigne les caractéristiques des femmes, des hommes, des filles et des garçons qui sont construites socialement. Cela inclut les normes, les comportements et les rôles associés au fait d’être une femme, un homme, une fille ou un garçon, ainsi que les relations entre eux. Le genre étant une construction sociale, il varie d’une société à l’autre et peut changer avec le temps.

  3.  UNICEF (2022). Girls Education: Gender equality in education benefits every child 

  4. ECW (2022.) Global Estimates: Number of crisis-affected children and adolescents in need of education support

  5. Inter-Agency Network for Education in Emergencies (INEE) (2021) Mind the Gaps: The State of Girls’ Education in Crisis and Conflict 

  6. L’indice de genre des ODD EM2030 2019 mesure l’état de l’égalité des sexes aligné sur 14 des 17 objectifs de développement durable (ODD) dans 129 pays. Equal Measures 2030 (2020). Harnessing the power of data for gender equality: Introducing the 2019 EM2030 SDG Gender Index.

  7. Plan International UK (2019). Left out, left behind: adolescent girls’ secondary education in crises.

  8. Plan International UK (2019).
  9. Plan International UK (2019).
  10. Plan International UK (2019).
  11. UNGEI, INEE (2021) and Education Cannot Wait (ECW). EiE-GenKit.

  12. UNESCO, 2013. Education transforms lives

  13. The World Bank, UNESCO and UNICEF (2021). The State of the Global Education Crisis: A Path to Recovery. Washington D.C., Paris, New York: The World Bank, UNESCO, and UNICEF

  14. Faye,N. Plan International (2021) Are we truly listening to adolescent girls and young women? (Blog)

  15. Ridley-Padmore, T. World Vision Canada (2020). Children’s Voices at the Centre: Lessons from World Vision’s child participation models (Blog)

Sources supplémentaires