L’éducation dans les situations d’urgence (ESU) constitue un soutien essentiel à l’adaptation au changement climatique et à l’atténuation de ses effets, alors même que l’urgence climatique, qui s’intensifie rapidement, menace le droit des enfants à l’éducation dans le monde entier. Aujourd’hui, près de la moitié des enfants, soit un milliard d’individus, vivent dans des pays qui risquent fortement de subir les conséquences du changement climatique et la plupart d’entre eux sont également confronté·e·s à des contextes fragiles.1  Ces enfants et ces jeunes sont exposé·e·s à de multiples dangers et bouleversements liés au climat, tels que les pénuries d’eau, les vagues de chaleur, les feux de forêt, les tempêtes tropicales, la pollution atmosphérique et les inondations, et sont particulièrement vulnérables en raison des conflits. En outre, les phénomènes météorologiques extrêmes ont entraîné un nombre croissant de déplacements de population ces dix dernières années.2 Il est donc d’autant plus urgent de s’attaquer aux conséquences du changement climatique sur l’éducation, en particulier dans les situations d’urgence.

L’éducation peut contribuer à améliorer l’adaptation des pays aux effets négatifs du changement climatique.3  En éduquant les enfants et les jeunes à risque ou déjà touché·e·s par des crises, l’ESU les aide à développer des compétences qui renforcent leur résilience. L’éducation aux questions environnementales et au changement climatique dans les écoles permet de sensibiliser et de promouvoir un mode de vie plus durable. La formation professionnelle et l’enseignement technique peuvent préparer les jeunes aux emplois verts. Enfin, la planification sensible aux crises et la gestion des risques de catastrophes peuvent accroître la résistance des systèmes éducatifs aux bouleversements climatiques.

Ces derniers comprennent les phénomènes météorologiques extrêmes, tels que les tempêtes tropicales, les feux de forêt et les inondations, qui endommagent ou détruisent souvent les infrastructures scolaires. Les sécheresses peuvent empêcher les enfants et les jeunes d’aller à l’école, tandis que les effets du réchauffement climatique peuvent avoir un impact considérable sur le niveau d’instruction. Les retombées économiques progressives de la crise climatique peuvent contraindre les enfants à abandonner définitivement l’école, les familles ayant du mal à joindre les deux bouts. Par ailleurs, les enfants et les jeunes qui subissent les pires conséquences sont ceux/celles qui sont déjà les plus touché(e)s par les inégalités et la discrimination, notamment les filles, les personnes handicapées et les enfants autochtones.

Dilmani Wickramsinghe, Child Advocate, Sri Lanka

Ce que nous savons :

Actions urgentes

color-humps

Nicolas Walder, Member of the National Council of Switzerland (Green Party)

Les faits

Le risque climatique complique la vie, l’apprentissage et l’épanouissement des enfants

Le rapport Born into a Climate Crisis de Save the Children révèle que les enfants nés aujourd’hui subissent davantage de phénomènes météorologiques extrêmes que leurs grands-parents.4

L’indice des risques climatiques pour les enfants de l’UNICEF indique que les enfants vivant dans des contextes fragiles sont plus susceptibles d’être affecté·e·s par l’urgence climatique5.

Un quart des pays à très haut risque (8 sur 33) ont plus de 5 % de leur population déplacée.

Les dangers et les bouleversements climatiques entravent l’apprentissage et l’épanouissement des enfants


Autres lectures

*Les membres du Hub mondial de Genève pour l’éducation dans les situations d’urgence ont fait appel à leurs connaissances et à leur expertise pour rédiger ce document. Contactez-nous

SOURCES

  1. UNICEF (2021). The Climate Crisis Is a Child Rights Crisis: Introducing the Children’s Climate Risk Index
  2. IDMC (2020) Understanding the climate change-displacement-education nexus for building resilient and equitable education systems
  3. Internal Displacement Monitoring Centre (IDMC) (2021). Global Report on Internal Displacement 2021
  4. Save the Children (2021a). Born into the Climate Crisis: Why we must act now to secure children’s rights.
  5. UNICEF (2021). The Climate Crisis Is a Child Rights Crisis.
  6. Internal Displacement Monitoring Centre (IDMC) (2021). Global Report on Internal Displacement 2021
  7. Theirworld (2018). Safe School: The Hidden Crisis – A framework for action to deliver Safe, Non-violent, Inclusive and Effective Learning Environments
  8. Malala Fund (2021). A greener, fairer future: Why leaders need to invest in climate and girls’ education

Sources supplémentaires